SUNNITES ET CHIITES AU MOYEN-ORIENT : CONFLITS RELIGIEUX OU CONFLITS DE PUISSANCES ?

CONFÉRENCE GÉOPOLITIQUE - Jeudi 28 Mars 2019

Alain Chaffel, professeur agrégé, docteur en histoire

La division de l'Islam en deux courants principaux, sunnites et chiites, est ancienne. La rupture se produit au moment de la désignation du quatrième calife, Ali (656 à 661). Aujourd'hui, sunnites et chiites représentent respectivement environ 85 % et 13 % de la communauté musulmane. Au XXe siècle, l'opposition sunnites/chiites est longtemps restée secondaire. Tout change avec la révolution chiite iranienne de 1979. Depuis, on assiste à un retour en force des conflits religieux dans les deux camps. Doit-on pour autant analyser les guerres du Moyen-Orient uniquement sous cet angle ?